« Le plus dur, c’est de me dire que je vais devoir me branler avec l’autre mains. »

C’est sur cet aveu poignant que le président du club me laissa pantois au volant, sur la route nous menant à l’hôpital suite à sa blessure.

Reprenons depuis le début : 3 arbitres pour ce match au camp des Loges, dont deux officiels, sanctions immédiates, avertissements, rappels, je ne sais pas si on a trop fait les cons aux autres matchs, mais on dirait bien qu’une des deux équipes (ou les deux) était dans le collimateur de l’arbitrage.

match-rugby-xv-de-la-crampe.png

12h15 : Coup d’envoi, on a l’air en forme.

A la 5’’, nos percées et nos rucks sont plutôt efficaces, amenant l’équipe adverse à la faute.

Suite à une mêlée au centre du terrain, Xavier (12) trace tel un Somalien avec un ticket de cantine et trouve Adrien (9) sur la ligne des 5, il aplatît sans difficulté, bonne entame.

La belle patte de Maximilien Bibinesson dévisse légèrement et la balle passe à droite des perches, 0 – 5.

Faute avouée, tout de même sanctionnée. Ce n’est pas la discipline qui règne dans nos rangs et nous écopons rapidement d’une pénalité en défendant notre camp, heureusement ça ne passe pas 0 – 5.

Pas de quoi décourager les envolées d’Edouard (5) qui à la 8’’ dévie une touche adverse dans un élan à l’instar d’un dunk de SpaceJam (respectez l’arbitre et mes références.)

touche-match-amateur-rugby-ffse

Semant la confusion dans le régiment d’en face, nous récupérons une mêlée.

La balle circule allègrement sur l’aile et c’est notre Speedy Gonzales bien piqué à la coca de Caracas (Juan – 14) qui distance la défense et inscrit.

Max Morisson trouve le chemin de la transformation, nous restons donc à ce stade à la merci d’un coup de Trafalgar, 3 – 12.

La vieille garde réagit dans un sursaut d’orgueil, prenant la ligne d’arrière de court, marque et bonifie, merde. 10 – 12.

Aux alentours de la 20’’, les charges successives en pick’n’go portent leurs fruits, puisqu’une faute sifflée sur la ligne des 5 permet à Félix (8) de jouer à la main et sans coup férir de placer le cuir derrière la ligne entre les miches adverses. 10 – 17.

 

essai-rugby-ffse-.png

« Le priapisme, c’est l’optimisme. » Confiera-t-il après le match à Clémentine.

La 30’’ est malheureusement marquée par la sortie sur blessure de Max Morisson, cet homme fiste à tour de bras (c’est le cas de le dire) et dans l’exercice de son art, a certainement été confronté à un point de rupture.

« C’est pourtant un geste que j’ai beaucoup répété, préparé, peut-être trop. »

Adresse-t-il en off à la presse.

« Ma convalescence sera peut-être l’occasion de détendre un peu le tout. »

joueur-xv de la crampe.png

Pour ce qui est de la seconde période je n’en ai rien vu, mais il y a dû y avoir logiquement un essai pour la Crampe 10 – 22 et un essai pour les Grognards 17 – 22, qui selon les dires ont été menaçant jusqu’au bout.

La victoire a couté cher, des blessés de chaque côté, le match fut long, laborieux et haché, mais c’est dans la bonne humeur que les gaillards se sont retrouvé pour une troisième mi-temps sertie de cochonnailles et de bière, la base.

« Tout a une fin, sauf la banane qui en a deux. »

Proverbe africain

victoire-xvdelacrampe-ffse.png

Publicités